Pourquoi pas toi ?

CNRS INTEGER - INstitutional Transformation for Effecting Gender Equality in Research Société Française de Physique

Rechercher




Accueil > Portraits

Anne-Laure Bulin

par Webmaster - publié le , mis à jour le

Anne-Laure Bulin

« Lorsque j’ai entrepris mes études, je voulais enseigner, raconte Anne-Laure Bulin, à l’Institut lumière matière, à Lyon. J’ai découvert la recherche à l’occasion d’un stage en laboratoire, je ne savais pas ce que c’était, et cette expérience m’a donné envie de m’inscrire en doctorat. » Bonne pioche : trois ans plus tard cette spécialiste des nanoparticules dites scintillatrices vient tout juste de soutenir sa thèse et a reçu en 2013 le prix de la fondation L’Oréal France - Unesco « For Women in Science ».


Anne-Laure Bulin - Portrait de "Femmes en... par CNRS

« Au lycée, je n’avais pas forcément confiance en moi, raconte la jeune physicienne. Et je ne me suis jamais considérée comme une ‘’scientifique’’. » Signe de cette auto-censure que s’infligent parfois les jeunes filles en science, comme l’ont montré plusieurs études sociologiques ? Anne-Laure Bulin constate simplement qu’inscrite dans un lycée plutôt littéraire, même les classes scientifiques comptaient peu de… garçons.

A l’inverse du monde scientifique, dans lequel elle assure n’avoir jamais été mal à l’aise ou victime de propos sexistes. Elle concède néanmoins « cette petite voix qui répète qu’en tant que femme on doit toujours faire ses preuves, qu’il faut faire un peu plus. » Et composer avec une réalité pas toujours simple pour une jeune femme : « J’ai 28 ans et probablement quelques années devant moi avant de décrocher un poste. Or je ne m’imagine pas fonder une famille avant d’avoir stabilisé ma situation. C’est quelque chose auquel on pense forcément. »

Sans que cela n’émousse en rien son plaisir de faire de la recherche : « On ne s’ennuie jamais, je vais au travail avec le sourire ! » Du reste, Anne-Laure Bulin ajoute : « Recherche, enseignement, filières techniques ou d’ingénieurs… les cursus scientifiques offrent de nombreuses possibilités de bifurquer et re-bifurquer. » D’un mot : « Ne vous censurez pas ! »

Mathieu Grousson
Anne-Laure Bulin
Doctorante à l’Université Claude Bernard Lyon 1, promotion 2007
Institut lumière matière - iLM (CNRS/Université Lyon 1)